Congés d’hiver - vos commandes seront expédiés après le 26 février ! ♡

La conscience écologique: on en parle

Dans une période délicate car mouvementée, où l'inflation, la crise économique se mêlent à des élans écologiques plus ou moins extrêmes, comment s'y retrouver ?
J'écris cet article suite à un débat aperçu sur les réseaux sociaux, lancé par Manola Revue. La question était simple:
"Parler de déco dans un monde qui s'effondre: faire de son intérieur un cocon ne nous éloigne t'il pas de la nécessaire action pour transformer notre société ?"
Tout d'abord je fais partie de ceux qui tentent d'apporter de la conscience dans tous ce que je fais au quotidien: je m'intéresse à la nutrition qui pour moi est primordiale pour faire bouger mon corps, faire tourner mon cerveau, et garder un équilibre psychique sain. Je fais beaucoup de sport également, et je m'intéresse depuis de nombreuses années à tout ce qui touche au bien-être et au développement personnel. Je n'écris pas cet article pour raconter ma vie ou expliquer au monde comment agir, mais pour vous présenter un point de vue. Le point de départ commence donc par le "Moi", l'individu; car à mon sens tout part de nous. L'investissement premier doit être sur notre santé physique, mentale, et émotionnelle.
La suite logique dans cette démarche est donc ce qu'il se passe autour du moi: mon environnement, donc. Le premier étant mon logement, je choisis de le soigner: au quotidien, je le range, le nettoie et j'aime l'embellir à travers la décoration. Je choisis des couleurs et des matières qui me stimulent, je dispose des objets qui me font plaisir, je choisis du mobilier confortable, ce qui participe à mon bonheur et me permet de me sentir bien. Je peux ainsi y accueillir mes proches dans un environnement clair et joyeux, où nous passons des moments conviviaux qui participent à enrichir ma santé émotionnelle. Depuis toujours je fais également très attention à mon environnement professionnel: je tiens à travailler avec des personnes saines, avec qui je partage des valeurs, et dans des conditions qui respectent mon intégrité. Si le lieux est esthétiquement agréable c'est un atout supplémentaire. Le tout combiné me permet de me stimuler, d'évoluer et de me dépasser. 
Pour finir il y'a la société, et l'environnement. Grâce à toutes ces piliers que j'ai mis en place, je vois la vie de manière positive,  j'accepte de ne pas avoir le contrôle sur tout mais néanmoins lorsque c'est à ma portée je choisis ce qui fait sens pour moi. Par exemple: aller travailler à vélo, acheter de la nourriture bio, consommer local pour encourager les petits commerces, ou encore de la seconde main, faire des dons aux associations, boycotter des grands groupes dont je trouve les valeurs douteuses... Il y'a des périodes où je ne peux pas suivre financièrement, et alors je fais du mieux que je peux à l'instant T en sachant pertinemment que lorsque j'aurais à nouveau des conditions plus favorables je pourrais reprendre cette démarche et surtout je ne me culpabilise pas ! Parfois certains proches me donnent des idées, des choses auxquelles je n'aurais pas pensé, je les appliques, ou pas selon mes envies.
Tout cela pour vous dire que oui la déco est une niche, mais c'est un petit maillon de la chaine. Comme en effet domino, vous pouvez choisir de vous faire du bien, tout en ayant une consommation avec un impact positif le plus régulièrement possible, ce qui contribue à un cercle vertueux. Oui notre société traverse une période de crise, et oui les grandes industries font des ravages, et oui il est temps d'agir pour l'écologie. Mais le progrès a déjà lieu par de petites actions, progressives, que chaque individus met en place dans son quotidien, et à son rythme. 
Et oui il faut de la patience ! Mais le travail est là, il à déjà commencé, et nous devrions nous féliciter pour les progrès considérables que nous avons fait ces dernières années. Car oui, certains industriels utilisent le Greenwashing mais notre société a aussi poussé au changement de ces derniers, et le résultat est là. On ne peut pas balayer d'un revers de manche tout un système établis depuis plusieurs décennies. Et bien que cela parte d'un bon sentiment, certaines idées sont milités avec trop d'agressivité, alors que la démarche est pourtant très belle. Je pense pour ma part que chacun à une sensibilité qui lui est propre, je pense également que chaque individus doit pouvoir s'impliquer à hauteur de ce qui lui est possible sans subir de jugements ou remontrances mais au contraire des encouragements, car le parcours vers l'écologie est une évolution qui se veut lente et progressive, que l'on doit respecter le rythme de chacun (tes grands-parents ne comprennent pas pourquoi tu consomme du zéro déchet ? Ce n'est pas grave ! C'est une question de génération et c'est OK!)
Bref, je tenais à répondre à cette question pour tenter d'apporter une vision apaisante mais réaliste face a ce qui déferle quotidiennement sur les réseaux.
Une vision qui se veut optimiste, accueillante, et réalisée dans l'amour attirera toujours plus de partisans que dans le sens contraire.
N'hésitez pas à partager votre point de vue, dans le respect et la bienveillance bien entendu :)

 

commentaires

0 commentaires

Laisser un commentaire